Chargement de la vidéo...

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Partager

Lien
Intégrer la vidéo

Métriques

Consultations de la notice

49

Téléchargements de fichiers

40

Analyses

AAR Campus Archives Audiovisuelles de la Recherche (Campus AAR) est une plateforme communautaire destinée à l'analyse, la documentation la mise en valeur, et la publication de corpus audiovisuels numériques archivés sur MédiHal.

La notion de régionalisationsColloque "La construction sociale des territoires européens : frontières, régionalisations et performances"

2007-10-20

Description : La notion de "régionalisation" est ambiguë : elle renvoie d'une part à un « processus de division d'un territoire soumis à un pouvoir national » (et ce, observable dès l'Antiquité) ; d'autre part, à un processus sui generis qui ne s'inscrit pas nécessairement dans le cadre national : l'émergence de régions qui, souvent, sont antérieures aux États nations et qui ne s'inscrivent pas toujours dans le cadre des frontières politiques (tel est le cas de la formation des bassins industriels, des régions transfrontalières). Dans ce dernier cas, qui nous occupe ici, je considère la régionalisation non comme un objet d'investigation, mais comme une méthode permettant de comprendre la genèse et les mutations des régions. La société post-moderne et l’élaboration d’un espace européen de la recherche où l’insertion des SHS paraît de plus en plus stratégique ont confirmé que le territoire n’avait rien d’une donnée spatiale brute mais était bien un construit social, en particulier, mais non exclusivement, sur le Vieux Continent. Cette approche en termes de CST (construction sociale des territoires) s’est imposée dans la majorité des disciplines de SHS depuis les années 1980 : géographie/aménagement, sociologie, sciences politiques, histoire, économie. Il s’agit ici d’une approche fondamentalement transversale, interdisciplinaire, dans un questionnement qui représente un des socles des SHS. C’est dans le dialogue ou plutôt la confrontation entre trois termes ou concepts (frontières, régionalisations, performances) que réside la spécificité des conférences, élaborés comme la préfiguration d’un programme européen interdisciplinaire de recherches en SHS. La mise en relation de ces trois clefs scientifiques et politiques repose à la fois sur une graduation sinon un emboîtement (logique d’encastrement) et sur une complexification des enjeux des territoires - et donc des sociétés - européens. Ici, le questionnement renvoie à la spécificité de l’espace européen : devons-nous identifier dans le trilogue frontières/régionalisations/performances un modèle européen et, dans ce cas, quelle serait la plus-value socio-économique et socio-culturelle, ou, à contrario, la moins-value, apportée par la construction de l’Europe ? Cet événement est organisé par le Réseau des Maisons des Sciences de l'Homme , le Fonds National de la Recherche Luxembourg , l'Université du Luxembourg et l’unité de recherche IPSE ( Identités, Politiques, Sociétés, Espaces) .


https://hal-campusaar.archives-ouvertes.fr/medihal-01395150
Contributeur : Valérie Legrand <>
Soumis le : jeudi 10 novembre 2016 - 15:03:07
Dernière modification le : jeudi 1 décembre 2016 - 19:40:48