Chargement de la vidéo...

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Partager

Lien
Intégrer la vidéo

Métriques

Consultations de la notice

48

Téléchargements de fichiers

12

Analyses

AAR Campus Archives Audiovisuelles de la Recherche (Campus AAR) est une plateforme communautaire destinée à l'analyse, la documentation la mise en valeur, et la publication de corpus audiovisuels numériques archivés sur MédiHal.

Guerra y guerras, 1806-1852. Colloque "Influences et confluences : La Révolution française / La Révolution de Mai"

2009-05-29

Description : Table ronde I - Le Rio de la Plata: militarisation, crises sociales et guerre révolutionnaire, 1806-1852 Avec la chute du régime colonial en Amérique hispanique s'est ouvert une période de révolution et de guerre qui allait enflammer durablement le continent. Aux yeux des élites révolutionnaires, l'Etat colonial devait être remplacé par une alternative viable et celle-ci reposait, dans une large mesure, sur la construction d'une armée. Au Rio de la Plata, ce projet centraliste fut aussitôt confronté par des forces locales, et en 1820, l'embryonnaire Etat central collapsa ouvrant la porte à une longue période d'autonomies provinciales. Parmi les principaux facteurs qui expliquent ce résultat, se compte la capacité des gouvernements locaux à mobiliser militairement la population pour faire face aux armées de ligne. Dans cette présentation, nous explorerons le type de mobilisation utilisée, la nature de la cohésion produite dans ces groupes armés et les possibilités tactiques qu'elles offraient au moment de la bataille. Le colloque "Influences et confluences : La Révolution française / La Révolution de Mai" développe les points suivants : 1) La guerre révolutionnaire et ses conséquences à travers l'étude de ce qui constitua pour les troupes le ""nerf de la guerre"", et les luttes ; 2) L'état de la société : ses populations, en tenant compte des populations habituellement marginalisées (esclaves, indiens, etc.) ; 3) La transition entre histoire et mémoire, thème central de la conférence plénière de L.A. Romero : L'Argentine dans le miroir des Centenaires ; 4) Retour en arrière sur l'influence intellectuelle, à travers l'étude de la culture politique dans le Rio de la Plata au début du XIXe siècle, dans la presse ("La Gaceta de Buenos-Ayres") ainsi que des relations avec cette Espagne des Lumières qui vit fuir de ses membres (le cas du grammairien Senillosa) ; 5) En clôture, le regard sur ce passé/présent : Commémorer/montrer la Révolution de Mai, à travers des évocations de la Place de Mai, lieu emblématique du/des pouvoirs, l'Hymne national et son parcours, ainsi que les regards du cinéma sur les héros de l'Indépendance, pour voir enfin comment s'organise ce "chantier du présent : naissance d'un type et d'une typologie nationale comme fondements de l'identité nationale". Responsables du colloque : EHESS : Sophie Fischer, Juan Carlos Garavaglia CNRS/EHESS : Sylvia Sigal Université de Paris X Nanterre : Carmen Bernand Avec le soutien de l'Ambassade de la République Argentine en France et de la Délégation Permanente de la République Argentine auprès de l'UNESCO.


https://hal-campusaar.archives-ouvertes.fr/medihal-01395175
Contributeur : Valérie Legrand <>
Soumis le : jeudi 10 novembre 2016 - 15:12:00
Dernière modification le : jeudi 15 juin 2017 - 22:18:22