Chargement de la vidéo...

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Partager

Lien
Intégrer la vidéo

Métriques

Consultations de la notice

75

Téléchargements de fichiers

34

Analyses

AAR Campus Archives Audiovisuelles de la Recherche (Campus AAR) est une plateforme communautaire destinée à l'analyse, la documentation la mise en valeur, et la publication de corpus audiovisuels numériques archivés sur MédiHal.

Discussion entre Jacques LE GOFF et Jean-Claude SCHMITT

2005-02-02

Description : Jacques LE GOFF a consacré sa vie à l'exploration du Moyen Âge. Normalien et agrégé d'Histoire, il participe au mouvement dit des Annales avec les disciples de Marc BLOCH (1886-1944) tel Lucien LEFEBVRE et Fernand BRAUDEL. En 1972, il succède à ce dernier à la tête de l'École des hautes études en sciences sociales où il anime un célèbre séminaire, jusqu'en 1977. En 2005, des historiens du Brésil ont l'idée d'organiser un colloque en son honneur à l'Université Fédérale de Fluminense dans la ville de Niterói, au Brésil. En parallèle, plusieurs manifestations culturelles sont prévues avec la collaboration de l'alliance Française de Niterói et le consulat de France à Rio de Janeiro. Ne pouvant s'y rendre personnellement, il sera représenté par Jean-Claude SCHMITT qui se propose de recueillir et de diffuser, à travers cet entretien, les messages de Jacques Le Goff à ses collègues brésiliens. C'est l'occasion pour Jacques LE GOFF de remercier les historiens Brésiliens pour leur hommage, et de revenir sur l'ensemble de ses recherches, avec Jean-Claude SCHMITT. Jacques LE GOFF est né à Toulon en janvier 1924, il est attiré par l'histoire dès le lycée et réalise un parcours brillant qui le conduit, via l'Ecole normale supérieure et l'agrégation, à la sixième section de l'Ecole pratique des hautes études, de 1962 à 1993. Considéré comme l'un des plus grands spécialistes du Moyen-Age, il appartient à la vieille tradition française qui unit l'histoire à la géographie. A l'instar de ses "modèles" Fernand Braudel (1902-1985) et Maurice Lombard (1904-1965), Jacques Le Goff a su intégrer à la réflexion sur espace et temps la dimension humaine et est, à ce titre, l'une des figures clés de l'école des Annales. Historien humaniste, habité par les lieux, les villes, les routes, les océans, chercheur infatigable, enseignant passionné, animateur d'un célèbre séminaire où s'est pressé la relève de jeunes historiens, auteur d'un grand nombre d'ouvrages devenus des classiques, "l'ogre historien" ( Jacques Revel et Jean-Claude Schmitt, L'ogre historien, autour de Jacques Le Goff, Gallimard, 1999) a imposé un style, une façon "égotique" et gourmande de faire de l'Histoire. Intéressé par la communication et la pédagogie, le médiéviste est l'auteur d'un manuel scolaire pour Bordas dès 1962 et le concepteur avec René Rémond et Claude Santelli d'un projet de série sur l'histoire religieuse de l'Europe. En 1972, il succède à Fernand Braudel à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales qu'il dirige jusqu'en 1977 date à laquelle il cède sa place à François Furet. Jacques Le Goff se consacre aujourd'hui à la direction d'études sur l'anthropologie historique de l'Occident médiéval qu'il assure depuis 1962. Il intervient régulièrement dans les "Lundis de l'Histoire" sur France Culture.


https://hal.campus-aar.fr/medihal-01395255
Contributeur : Valérie Legrand <>
Soumis le : jeudi 10 novembre 2016 - 15:40:27
Dernière modification le : lundi 12 novembre 2018 - 15:05:54