Chargement de la vidéo...

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Partager

Lien
Intégrer la vidéo

Métriques

Consultations de la notice

137

Téléchargements de fichiers

188

Analyses

AAR Campus Archives Audiovisuelles de la Recherche (Campus AAR) est une plateforme communautaire destinée à l'analyse, la documentation la mise en valeur, et la publication de corpus audiovisuels numériques archivés sur MédiHal.

Travailler avec Bourdieu dans "Travail et travailleurs en Algérie"Colloque "Autour de Pierre Bourdieu et de la rencontre de l'Ethnologie et de la Sociologie"

2003-02-20

Description : Le texte de Claude SEIBEL (lu par un des intervenants de la conférence) livre des témoignages sur les liens tissés entre statistiques et sociologies au sein de l’INSEE dans les enquêtes de terrain en Algérie (1958 et 1962). En Algérie, Pierre Bourdieu, en collaboration avec Jacques Breil (statisticien) et Abdelmalek Sayad (sociologue), ouvre des pistes sur un nouveau type d’enquête, la sociologie transdisciplinaire, en faisant converger, dans diverses enquêtes de terrain, dont « Travail et travailleurs en Algérie » (1964), la sociologie, l’ethnographie et les statistiques. En effet, le travail et le chômage n’ont pas la même résonance dans une économie traditionnelle, qui ne se laisse pas « chiffrer » facilement, que dans les pays industrialisés. De nouveaux types d’enquêtes sont donc nécessaires afin de saisir les réalités sociales de l’économie des ménages algériens. C’est ainsi que Bourdieu sollicite les statistiques pour ses besoins d’enquêtes sociologiques et une meilleure connaissance du terrain. Les statisticiens-enquêteurs vont recueillir des données, comme des sociologues sur le terrain. De nouveaux types de questionnaires sont construits : plus complexes et détaillés, mêlant questions statistiques et sociologiques, en plus d’une grille d’entretiens ethnographiques. Les trois types de questions font surgir les redondances, qui permettent alors de faire remonter les réalités complexes et variées des Algériens qui répondent, dans cette économie traditionnelle, comme des « conteurs ». Les statistiques permettaient donc de contrôler les analyses qualitatives des sociologues, et à l’inverse, l’analyse des entretiens ethnographiques permettait à la statistique de mieux cibler les groupes et les régions concernant des hypothèses sur la stabilité de l’emploi et le taux d’activité, qui n’était pas la même selon les régions et les lieux, campagne ou ville, etc. De retour à Paris, Bourdieu poursuit son travail d’enquêtes mixtes en France (« fréquentation des musées » ; travaux célibat en milieu rural (Béarn, etc). Bien que la transdisciplinarité ne soit reconnue dans la sociologie française à cette époque, Bourdieu reste toujours sensible aux données de l’INSEE et aux domaines de l’économie des ménages dans ses enquêtes (quelques exemples : dans l’ensemble des travaux qui sous-tendent l’analyse du jugement de goût publié par Pierre Bourdieu en 1979 sous le titre « La distinction » avec une utilisation très large des enquêtes de l’INSEE des années 1970 ; et la rénovation de la nomenclature des « professions et catégories sociales » (PCS) menée par la division « emploi » de l’INSEE avant le recensement de 1982).


https://hal.campus-aar.fr/medihal-01411794
Contributeur : Valérie Legrand <>
Soumis le : mercredi 7 décembre 2016 - 16:37:53
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:17:50