Chargement de la vidéo...

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Partager

Lien
Intégrer la vidéo

Métriques

Consultations de la notice

81

Téléchargements de fichiers

15

Analyses

AAR Campus Archives Audiovisuelles de la Recherche (Campus AAR) est une plateforme communautaire destinée à l'analyse, la documentation la mise en valeur, et la publication de corpus audiovisuels numériques archivés sur MédiHal.

Penser le développement au XXIe siècle : Développement et mondialisationEntretien avec Ignacy SACHS - Chapitre 4

2008-02-25

Description : Ignacy Sachs a donné, pour les Archives Audiovisuelles de la Recherche, une série de six entretiens autour de l’idée du développement et de son appréhension au XXIe siècle. Dans ce chapitre, Ignacy Sachs achève sa réflexion, entamée lors des précédents entretiens, sur le développement à travers l’histoire du XXe siècle. Selon lui, la victoire du capitalisme sur le socialisme réel ne signifie pas la fin d’une histoire, l’agonie de ce dernier étant liée à la contre-réforme néolibérale. Après avoir soulevé les « mésaventures » du système onusien, il évoque la question de l’Etat développeur et des réponses face aux changements climatiques. C’est en dressant le bilan de la contre-réforme néolibérale, qu’il revient sur l'influence de celle-ci sur la social-démocratie et son adhésion à l’économie de marché. Né en 1927 à Varsovie, Ignacy Sachs est un des premiers socio-économistes à avoir travaillé sur le concept de l'écodéveloppement, développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre les capacités des générations futures à répondre aux leurs. Le concept est issu du constat que la prospérité des pays du Nord s'est édifiée sur la destruction de nombreux écosystèmes ou sur leur pollution. Son parcours personnel se dessine à travers le monde. Il a vécu au Brésil pendant quatorze ans, après avoir fuit la Pologne avec sa famille, pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que les lois nazies anti-juives sont entrées en vigueur. Il revient dans son pays natal et fait carrière comme économiste, spécialiste de la planification. Il suivra Kalecki en Inde, de 1957 à 1960. Victime d’un complot le présentant comme « sioniste », en 1968, il est contraint à l’exil et se rend en France, où l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales l’accueille, grâce au concours de Jacques Le Goff et Fernand Braudel. Membre de nombreuses instances d’organisations internationales, Ignacy Sachs propose une autre idée du développement. Son approche environnementale rompt avec l’économicisme et propose une économie anthropologique qui s’inscrit dans la voie ouverte par Karl Polanyi (1886-1964). Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages traduits en plusieurs langues. Parmi cette importante production intellectuelle : La découverte du Tiers Monde (Flammarion, 1971) ; Stratégies de l’écodéveloppement (Editions ouvrières, 1980) ; L’écodéveloppement : stratégies de transition vers le XXIe siècle (Syros, 1993) ; Quelles villes pour quel développement ? (Puf, 1996).


https://hal.campus-aar.fr/medihal-01411835
Contributeur : Valérie Legrand <>
Soumis le : mercredi 7 décembre 2016 - 16:44:28
Dernière modification le : jeudi 4 janvier 2018 - 16:10:04