Chargement de la vidéo...

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Partager

Lien
Intégrer la vidéo

Métriques

Consultations de la notice

143

Téléchargements de fichiers

273

Analyses

AAR Campus Archives Audiovisuelles de la Recherche (Campus AAR) est une plateforme communautaire destinée à l'analyse, la documentation la mise en valeur, et la publication de corpus audiovisuels numériques archivés sur MédiHal.

A propos de la gastronomie vietnamienne. Focus sur deux spécialités : Bò bún" et "Chè chuối".

2013-11-18

Description : Mme TRAN a découvert une cuisine traditionnelle du Vietnam qui est transmise de mère en fille dans chaque famille. Elle a envie de partager avec plaisir ses connaissances sur la cuisine vietnamienne avec ses amis et sa famille de plusieurs générations. Née et grandie dans une famille poursuivant la musique traditionnelle du Vietnam dont le père et le grand-père sont musicologues, TRAN Minh Tam a suivi l’héritage paternel. À côté de la vie musicale, Minh Tam possède aussi une passion profonde de la cuisine vietnamienne. Elle aime toujours la cuisine, surtout le goût du Vietnam non seulement parce que c’est une mission pour une enfante unique dans la famille traditionnelle ; mais aussi qu’elle y trouve son plaisir, l’histoire de la famille et la culture du Vietnam…etc. Donc, tout cela lui pousse à retourner à sa source. Elle a également conscience de transmettre les connaissances de la cuisine vietnamienne, notamment la culture vietnamienne aux générations suivantes et de les partager avec ses amis franco-vietnamiens de son même génération… Au cours de cet entretien, elle nous partage sa passion intense de la gastronomie vietnamienne. De plus, elle nous présente quelques caractéristiques de la cuisine et du gout vietnamien. Parallèlement à cela, pour illustrer, elle a directement fait deux plats vietnamiens à la mode, dont le « Bò bún » et le « Chè chu?i » Le bo bun (en vietnamien, Bò = boeuf et Bún = vermicelles de riz) est un délicieux mets originaire du Sud du Vietnam à base de vermicelles de riz froides, de crudités, de diverses herbes aromatiques et de lamelles de bœuf sauté à la citronnelle juste poêlées avant de servir. Le bo bun (en vietnamien, Bò = boeuf et Bún = vermicelles de riz) est un délicieux mets originaire du Sud du Vietnam à base de vermicelles de riz froides, de crudités, de diverses herbes aromatiques et de lamelles de bœuf sauté à la citronnelle juste poêlées avant de servir. Au Vietnam, le bo bun (terme non usité au Vietnam) est plutôt connu sous l’appellation Bún bò Nam b? (trad. Vermicelles au boeuf à mode du Sud) ou Bún Bò xào (Vermicelles au bœuf sauté). À ne pas confondre avec le Bun Bo Huê (Bún bò Hu?), qui est une soupe de vermicelles au porc et au bœuf. Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce plat, ce sont de vermicelles fines de riz froides servies avec de délicieuses lamelles de bœuf sautées avant de servir, des crudités, de la salade et des herbes aromatiques. On trouve aussi couramment la version gourmande de bo bun avec des petits pâtés impériaux ou nems. Au Vietnam, il existe des variantes plus populaires avec la viande de porc grillée en brochette à la place du bœuf. C’est un plat facile à réaliser, exquis, rafraîchissant, très complet et diététique. Pour les amis végétariens, on peut facilement remplacer la viande par l’ajout d’autres légumes, crudités et/ou des tranches de tofu grillé. Pour 4 personnes. Préparation : 45 minutes (sans la confection des nems / pâtés impériaux) + 15 minutes de repos pour la marinade. Cuisson : 5 minutes. Délicieux, simple et économique, voici un des desserts vietnamiens les plus connus hors du Vietnam et sans doute un des plus appréciés au Vietnam et ailleurs : les bananes au lait de coco et perles de tapioca (Chu?i chung (terme usité par la population d’avant 1975) ou Chè chu?i (terme généralisé actuel au Vietnam)). D’origine du sud du Vietnam, le chè chu?i est fait à base de petites bananes (chu?i s?), de lait de coco fraîchement pressé à partir de pulpe de coco, de perles de tapioca, de vanille, le tout parsemé de cacahuètes pilées et de graines de sésame grillées. Dans une version authentique plus élaborée, il y a aussi du manioc (khoai mì) et de la patate douce (khoai lang) en morceaux. Les Vietnamiens apprécient la texture farineuse (bùi) dans les desserts et n’hésitent pas à faire des associations de textures qui peuvent parfois dérouter un Occidental… Mais à présent, cette version est délaissée au profit de la version simple avec bananes. Au Vietnam, et en particulier dans le sud, à Hô-Chi-Minh-ville (ex Saïgon), on trouve plein de marchands de chè (entremets sucrés) dans la rue ou dans les marchés et on en consomme à toute heure de la journée.


https://hal.campus-aar.fr/medihal-01469681
Contributeur : Valérie Legrand <>
Soumis le : jeudi 16 février 2017 - 16:31:21
Dernière modification le : dimanche 20 mai 2018 - 20:14:29