Chargement de la vidéo...

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Partager

Lien
Intégrer la vidéo

Métriques

Consultations de
la notice

27

Téléchargements du document

8

Analyses

AAR Campus Archives Audiovisuelles de la Recherche (Campus AAR) est une plateforme communautaire destinée à l'analyse, la documentation la mise en valeur, et la publication de corpus audiovisuels numériques archivés sur MédiHal.

Vocabulaire du texte, vocabulaire de l'image : la représentation des troubadours dans les chansonniers occitans. Colloque "Nouvelle recherche en domaine occitan : approches interdisciplinaires" (organisateur: Institut d'Etudes Occitanes, Université d'Albi).

2009-09-11

Description : Si nous pouvons aujourd’hui parler des cansos de Giraut de Bornelh ou des sirventés de Bertran de Born, c’est que nous avons hérité d’une répartition des œuvres de la lyrique occitane par genre et par auteur, qui est en grande partie tributaire de ces premières anthologies que sont les chansonniers. En effet, c’est avec ceux-ci, et plus particulièrement avec ceux originaires de Vénétie, que ce qui était auparavant essentiellement oral, prend une forme définie, se fixe pour devenir un objet de connaissance. Cette formalisation se fonde sur une division claire des genres, mais aussi sur une considération nouvelle du troubadour en tant qu’auteur. Cette dernière est visible dans la forme même des manuscrits qui font voisiner, au début des œuvres de chaque troubadour, le texte de sa vida ainsi qu’une miniature le représentant (ce qu’on a pu qualifier de « biographies » et de « portraits »). Les compilateurs ont cherché à distinguer chaque troubadour, à exposer ce qui le caractérise, explicitant ainsi son oeuvre par le biais d’un langage à la fois textuel et iconographique, qui se décline sur le mode médiéval de la variance. La compréhension de ce langage nécessite une étude globale, à la fois codicologique, iconographique et philologique, qui ne peut être complétée que par le truchement d’une mise en série, faisant appel aux possibilités que procure l’outil informatique. La communication pourra fonctionner autour de deux axes : – Le premier, méthodologique : l’analyse informatique, ses principaux outils et les possibilités qu’ils offrent au chercheur, notamment en matière d’analyse sérielle et statistique d’un corpus d’images et de textes. – Le deuxième, nous mettant en prise avec le coeur de l’étude : le vocabulaire de l’image et le lien très étroit que celui-ci entretient avec le vocabulaire du texte, en l’occurrence celui des vidas, ce qui pourra être illustré au travers de l’analyse d’exemples précis (ex. : les troubadours figurés « en armes », les jongleurs, . . .).


https://hal-campusaar.archives-ouvertes.fr/medihal-01536359
Contributeur : Peter Stockinger <>
Soumis le : dimanche 11 juin 2017 - 09:54:39
Dernière modification le : mercredi 14 juin 2017 - 01:08:33