Chargement de la vidéo...

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Partager

Lien
Intégrer la vidéo

Métriques

Consultations de la notice

78

Téléchargements de fichiers

12

Analyses

AAR Campus Archives Audiovisuelles de la Recherche (Campus AAR) est une plateforme communautaire destinée à l'analyse, la documentation la mise en valeur, et la publication de corpus audiovisuels numériques archivés sur MédiHal.

Vie et mort d'un seigneur en Albigeois au XIIIe siècle, d'après des sources diplomatiques. Sicard Alaman le Jeune au prisme du cartulaire familial. Colloque "Nouvelle recherche en domaine occitan : approches interdisciplinaires" (organisateur: Institut d'Etudes Occitanes, Université d'Albi).

2009-09-11

Description : L’intérêt des historiens pour les sources diplomatiques n’est pas nouveau. Mais le recours à ces sources fut longtemps orienté par une visée polémique : on éditait tel ou tel document de façon sélective, parce qu’il étayait commodément une thèse ou une autre. Il est significatif de constater que les plus grandes entreprises d’étude et d’édition de documents diplomatiques se positionnaient jadis dans une perspective militante ; et ce de Papenbrock et Mabillon, jusqu’à Jules Tardif et Karl August Pertz. Or, les courants historiographiques ont évolué. Désormais, les documents diplomatiques sont utilisés moins à titre de preuves qu’en guise de sources. L’avantage majeur de ce matériau historique réside dans sa polyvalence : une charte, un testament, une lettre conservés dans un fonds d’archives éclairent non seulement la vie quotidienne d’une partie de la population à une époque donnée, mais encore une affaire ponctuelle qui constitue son contexte immédiat. Au sens large, l’histoire sociale n’est pas absente, car un document de cette nature contient toujours quelques renseignements sur l’auteur de l’acte, son statut, ses prérogatives, et souvent même la nature de ses rapports avec son entourage dans l’exercice de ses fonctions. Le cartulaire des seigneurs méridionaux Alaman (Albi, AD81, J(054) 0239) comporte des textes en latin, en roman, en « provençal » et en français, d’une langue parfois mâtinée d’influences variées. Parmi la grande masse de documents qui s’offraient à nous pour notre étude, notre choix s’est porté sur l’inventaire après décès de Sicard le Jeune, daté à Toulouse le 9 mars 1280. Ce type d’acte marque la jonction entre un seigneur défunt et son héritier vivant. La présence de la mort, en filigrane, l’emplit d’une dimension religieuse, tandis que les objets du quotidien forment un répertoire prosaïque.


https://hal.campus-aar.fr/medihal-01537108
Contributeur : Peter Stockinger <>
Soumis le : lundi 12 juin 2017 - 12:49:50
Dernière modification le : mercredi 29 novembre 2017 - 16:43:00